Parier en ligne
Comparateur de cote | Parier en direct | Pronostic Foot | Miser en ligne
Comparatif indépendant des sites de paris sportifs, paris hippiques et poker en ligne
Tous les sites présentés par
parier-enligne.com sont agréés
par l'Autorité de Régulation
des Jeux En Ligne

Retour page d'accueil
Prochaines affiches

Flux RSS   Flux Atom


EURO 2016 : analyse du Groupe E

C'est le fameux "groupe de la mort", un groupe assez relevé mais surtout très serré.

Belgique : la confirmation ?

Quart de finaliste de la dernière Coupe du Monde, deuxième au classement FIFA (première nation européenne), la Belgique et sa génération dorée a les moyens, cette année, de confirmer les espoirs placés en elle, même si le titre sera difficile à aller chercher (elle peut potentiellement croiser la route de l'Allemagne dès les quarts de finale puis de la France en demie).

Avec Thibaut Courtois, la Belgique compte l'un des tout meilleurs gardiens au monde. Globalement, la défense est solide (5 buts encaissés en 10 matchs d'éliminatoires), mais l'absence de Vincent Kompany risque de peser lourd... Les alternatives Jason Denayer ou Nicolas Lombaerts ne compenseront pas l'énorme volume défensif du joueur de Manchester City.

Marc Wilmots va donc devoir compter sur ses nombreux atouts offensifs : Kevin De Bruyne, Marouane Fellaini, Michy Batshuayi, Yannick Carrasco, Eden Hazard, Romelo Lukaku, Divock Origi... La concurrence est rude en attaque, mais elle offre beaucoup de possibilités.

L'Italie dans le doute

La Squadra Azzura a certes terminé sa campagne de qualification à l'Euro invaincue (7 victoires, 3 nuls) mais avec 7 buts encaissés pour 16 inscrits, la marge n'est pas très importante.

Surtout, les Italiens comptent pour le moment deux défaites et deux nuls en quatre matchs de préparation. Ils ont lourdement perdu en Belgique (1-3) et en Allemagne (1-4), et ont été accrochés à domicile par la Roumanie (2-2) et l'Espagne (1-1). 10 buts encaissés en 4 matchs, cela commence à faire beaucoup. Ils en sont maintenant à 6 matchs consécutifs en encaissant au moins un but.

Ajoutez à cela les forfaits des milieux de terrain Marco Verratti (pubalgie) et Claudio Marchisio (genou), aucun avant-centre franchement tonitruant (Zaza, Pelle, El Shaarawy...) et un sélectionneur qui a peut-être déjà la tête à Chelsea. Bref, je ne suis gère optimiste pour l'Italie, qui devra batailler ferme pour ne pas sortir dès le premier tour, comme lors de la Coupe du Monde au Brésil.

L'Irlande veut faire sa place

L'Irlande s'est logiquement fait devancer par l'Allemagne et la Pologne, dans son groupe de qualification, mais a tout de même réussi l'exploit de prendre 4 points aux Champions du Monde en titre (1-1 en Allemagne puis 1-0 à Dublin). L'Irlande faisait donc partie des barragistes et a écarté la Bosnie (1-1, 2-0) pour assurer sa place à l'Euro.

Encadrée par les vétérans John O'Shea et Robbie Keane (70 ans et plus de 250 sélections à eux-deux), l'Irlande peut créer la surprise. C'est une équipe expérimentée, dont la majeure partie de l'effectif évolue en Premier League.

La Suède derrière Ibra

La Suède a également dû passer par les barrages pour valider son billet pour l'Euro, après une campagne de qualification moyenne (5 victoires, 3 nuls, 2 défaites) terminée derrière l'Autriche et la Russie. C'est une nouvelle fois Zlatan Ibrahimovic qui a sauvé les siens en inscrivant 3 des 4 buts de son équipe lors du barrage face au Danemark (2-1 puis 2-2).

Ibrahimovic, capitaine, déjà auteur de 62 buts en 112 sélections, est la locomotive de cette équipe, et sa principale force. Il aura l'avantage de connaitre parfaitement les stades de l'Euro pour en avoir martyrisé les filets durant les quatre dernières saisons. Mais cela sera-t-il suffisant pour hisser son équipe en huitièmes de finale, dans ce groupe très serré ?

En milieu de terrain, on devrait retrouver l'ancien Rennais et Lyonnais Kim Källström. Et on regardera avec attention les performances du jeune Emil Forsberg, très prometteur.

Bilan

La Belgique semble avoir une classe d'avance sur les autres nations du groupe. L'Italie est la grande inconnue : elle peut aussi bien se réveiller le jour-j ou exploser et disparaître dès le premier tour. Je les vois tout de même se faufiler jusqu'en huitièmes, sur un malentendu. Enfin, ce sera très serré entre l'Irlande et la Suède, tout se jouera dès le premier match le 13 juin au Stade de France. Perso, je vois plutôt la Suède finir en fin de tableau.

Rédigé par Paul Ghielmi

 


Partager sur : Facebook Twitter Myspace Google Yahoo! Digg Delicious Wikio Reddit Scoopeo Blogmarks
Meilleurs sites - Sport
Betclic Bonus : 100€
Idéal pour les débutants
Voir la fiche Voir le site
PMU Sport Bonus : 170€
Simplement excellent
Voir la fiche Voir le site
Bwin Bonus : 50€
La référence européenne
Voir la fiche Voir le site
Voir le classement complet
Meilleurs sites - Turf
GenyBet Bonus : 250€
Un site très complet
Voir la fiche Voir le site
PMU Bonus : 170€
Le PMU reste solide
Voir la fiche Voir le site
ZEturf Bonus : 250€
Une offre excellente
Voir la fiche Voir le site
Voir le classement complet