Parier en ligne
Comparateur de cote | Parier en direct | Pronostic Foot | Miser en ligne
Comparatif indépendant des sites de paris sportifs, paris hippiques et poker en ligne
Tous les sites présentés par
parier-enligne.com sont agréés
par l'Autorité de Régulation
des Jeux En Ligne

Retour page d'accueil
Prochaines affiches

Flux RSS   Flux Atom


EURO 2016 : analyse du Groupe D

L'Espagne a toujours une équipe très solide et devrait dominer ce groupe. Derrière, la bataille sera serrée entre des équipes assez proches.

Que reste-t-il de l'Espagne ?

De par son statut de double-tenant du titre, l'Espagne fait partie des favoris pour remporter à nouveau le trophée. Avec une cote de 6.00, la Roja est actuellement le 3e choix, derrière la France (cote de 3.75) et l'Allemagne (4.00), pour la victoire finale (cotes de Betclic).

L'Espagne a dominé le monde entre 2008 et 2012, mais il ne faut pas oublier qu'elle s'est aussi fait sortir dès le premier tour de la Coupe du Monde au Brésil il y a deux ans...

Remporter une troisième couronne européenne consécutive risque donc d'être très difficile pour l'équipe de Vincente Del Bosque. Mais une place dans le dernier carré est tout à fait probable.

Certains cadres arrivent certes en fin de carrière comme Casillas (34 ans) ou Iniesta (31 ans). Mais la majeure partie de l'effectif est encore dans la force de l'âge, comme Pedro, Busquets, Alcantara ou Jordi Alba. On ne peut donc pas parler d'équipe en fin de vie. Des joueurs comme David Silva (Manchester City) ou Jorge Koke (Atletico Madrid) ont été excellents tout au long de la saison et devraient poursuivre sur leur lancée en France. Surtout, l'Espagne a peut-être enfin trouvé en Morata l'avant-centre qui lui manquant ces derniers temps.

Enfin, avec seulement 3 buts encaissés en 10 matchs d'éliminatoires, le gros point fort de l'Espagne reste sa défense, très expérimentée.

La Croatie de Modric et Rakitic

Les Croates ont réussi une belle campagne d'éliminatoires, finissant derrière l'Italie mais devant la Norvège et la Bulgarie, avec un bilan de 6 victoires, 3 nuls et 1 défaites. Face aux Transalpins, la Croatie a décroché deux fois le match nul 1-1. Sur 10 matchs, le gardien Monégasque Danijel Subasic a réussi à réaliser 6 clean sheets (aucun but encaissé).

Le reste de la colonne vertébrale de l'équipe est très talentueuse avec le joueur de Liverpool et ancien Lyonnais Dejan Lovren en défense, les meneurs de jeu Luka Modric (Real Madrid) et Ivan Rakitic (FC Barcelone) au milieu et le goleagor de la Juventus Mario Mandzukic en attaque.

La Turquie peut créer la surprise

La Turquie est sur une formidable dynamique. Après avoir perdu ses deux premiers matchs d'éliminatoires, en septembre et octobre 2014, les hommes de Fatih Terim n'ont, depuis, plus connu la défaite : 5 victoires et 3 nuls en éliminatoires (dont 4 points pris face aux Pas-Bas) puis 3 victoires et 1 nul en matchs de préparation. La Turquie pointe actuellement au 13e rang du classement FIFA (7e nation européenne).

Les Turcs arriveront donc en France avec le plein de confiance, prêts à confirmer leur bonne forme. Emmenée par le Barcelonais Arda Turan, l'équipe de Turquie est principalement composée de joueurs de Galatasaray, Fenerbahce et Besiktas. Mais les tensions entre ces clubs ne transparaissent pas en sélection.

C'est une équipe avec beaucoup de personnalité et de détermination, qui ne s'avoue jamais vaincue. A surveiller de près, la Turquie pourrait bien créer la surprise de cet Euro.

Les Tchèques en perte de vitesse

Les Tchèques ont terminé en tête de leur groupe de qualification, devant l'Islande, la Turquie (qu'ils retrouvent donc dès le premier tour de l'Euro) et les Pays-Bas. Pourtant, leur rythme actuel (2 défaites et 1 nul sur leurs 3 derniers matchs, 5 buts encaissés) ne laisse pas présager de bons résultats à l'Euro.

La défense est clairement le point faible de cette sélection. Face aux autres nations plutôt offensives de ce Groupe D, cela risque d'être préjudiciable. Je suis guère optimiste pour l'équipe du Bordelais Jaroslav Plasil.

Bilan

Derrière l'Espagne, plus expérimentée, ce groupe est très équilibré. Je verrais bien la Croatie et la Turquie, très proches, finir avec le même nombre de points. La République Tchèque, plus fébrile défensivement, risque de faire ses valises dès la fin des matchs de poules.

Rédigé par Paul Ghielmi

 


Partager sur : Facebook Twitter Myspace Google Yahoo! Digg Delicious Wikio Reddit Scoopeo Blogmarks
Meilleurs sites - Sport
Betclic Bonus : 100€
Idéal pour les débutants
Voir la fiche Voir le site
PMU Sport Bonus : 170€
Simplement excellent
Voir la fiche Voir le site
Bwin Bonus : 50€
La référence européenne
Voir la fiche Voir le site
Voir le classement complet
Meilleurs sites - Turf
GenyBet Bonus : 250€
Un site très complet
Voir la fiche Voir le site
PMU Bonus : 170€
Le PMU reste solide
Voir la fiche Voir le site
ZEturf Bonus : 250€
Une offre excellente
Voir la fiche Voir le site
Voir le classement complet